AnimauxChats

Adopter un chat : méfiez-vous de certaines annonces.

3 min. de lecture

Si vous avez dans l’idée d’adopter un chat dans les mois qui viennent, ce petit article un peu énervé pourra peut-être vous être utile…

J’ose espérer tout d’abord que ça n’est pas une décision prise sur un coup de tête et que vous avez bien pris en considération le fait qu’un chat (ou tout autre animal d’ailleurs) n’est pas une peluche mais bien un petit être vivant qui sera à vos côtés pendant de longues années, qu’il va falloir soigner en cas de maladie, nourrir, faire garder pendant les vacances, emmener avec vous si vous déménagez etc etc.

Partant du principe que vous savez déjà tout ça (rassurez-moi, c’est vraiment le cas hein ?!), le point que je souhaite soulever aujourd’hui est celui du choix de l’endroit où vous allez adopter votre futur chaton. En fait je veux surtout vous mettre en garde contre les annonces passées par des particuliers peu scrupuleux sur certains sites bien connus.

Le printemps est la période de l’année où il y a le plus de naissances, bien souvent accidentelles et dues à de la négligence (pour éviter cela, rien de plus simple pourtant : FAITES STÉRILISER VOS CHATS !), et où les associations se retrouvent avec des nuées de chatons abandonnés et de mamans gestantes à gérer. En plus de tous les adultes « habituels » bien-sûr…

Mais pendant ce temps, certains particuliers s’amusent à vendre leurs beaux petits chatons « type maine coon », « type norvégien » ou « type sacré de Birmanie » des fortunes sur les sites de petites annonces car se sont des races très populaires en ce moment. Et quand je dis des fortunes, cela allait de 200 à 500 euros pour les annonces où j’ai passé un coup de fil afin d’en savoir un peu plus… On est donc très loin de la somme plus ou moins symbolique demandée pour responsabiliser l’acheteur et participer aux frais de vermifugation…
Et donc pour ce prix-là, vous adoptez un chat sans aucune garantie, sans pedigree, très souvent sans vaccinations, sans certificat de bonne santé, et presque jamais identifié (j’en profite au passage pour rappeler que céder un chaton non identifié est illégal en France). En gros, vous adoptez techniquement un chat de gouttière (qu’il soit très beau n’est pas la question du tout ici) au prix de l’or en engraissant un propriétaire qui profite de l’apparence de son animal pour se faire de l’argent, et en l’encourageant à recommencer vu que ça fonctionne… voilà voilà !
Et les personnes qui vous disent que c’est justement pour participer à la stérilisation de la maman (ndla : une centaine d’euros environ pour une femelle) alors qu’elles demandent 500 euros, ne proposent pas de vaccinations et qu’il y a 4 ou 5 petits dans la portée, comment vous dire… oui, vous voyez très bien où je veux en venir !

Alors que pour bien moins cher (entre 90 et 180 euros environ) vous pouvez aider une association à la fois en :
– la déchargeant d’un chat adulte ou d’un chaton
– libérant ainsi une place pour l’accueil d’un autre chat abandonné
– l’aidant à rembourser les frais nécessaires aux soins de ses petits protégés.

De plus vous adoptez ainsi un chat identifié, stérilisé dans la majorité des cas, vacciné, et très souvent testé Fiv/FeLV.

Et si, pour x raison, vous tenez vraiment à avoir un chat de race (je sais que je vais me faire taper sur les doigts par certains mais c’est mon avis et il n’engage que moi !) non, tous les éleveurs ne sont pas des monstres uniquement intéressés par l’argent (attention je ne parle pas des animaleries qui sont à éviter dans tous les cas). Tournez-vous vers un vrai amoureux de la race qu’il élève, qui fait très peu de portées, et qui vous vendra un chaton en bonne santé avec toutes les garanties nécessaires.
Fuyez tous ceux qui profitent de la popularité d’une race pour gonfler les prix sans scrupules et/ou devenir des « usines à chats ». Bien souvent, l’élevage n’est pas une activité à plein temps et ne suffit pas du tout à faire vivre la personne qui le pratique dans les règles. Beaucoup d’éleveurs font ça à très petite échelle et par passion avant tout (élevage familial vs élevage professionnel).

Dans tous les cas, vous l’aurez compris, fuyez les arnaqueurs qui profitent de leur chat pour se faire de l’argent sans se soucier de son bien-être et de son avenir, ni de celui de ses chatons. Ne vous précipitez surtout pas sur la première annonce venue et ayez le plus souvent possible le réflexe association !


Ps : pour les grenoblois et isérois, vous pouvez jeter un coup d’œil à la colonne de droite du blog, vous y trouverez des liens vers plusieurs associations sérieuses du département.

Et puis tenez, juste pour info par rapport à la stérilisation que j’évoquais un peu plus haut :

Stéphanie
6 articles

À propos de l'auteur
Sans elle, vous ne seriez pas là à lire ces lignes puisqu'elle est à l'initiative de ce site. Steph' est une amoureuse de la nature et passe une grande partie de son temps libre à l'observer. Lorsqu'elle n'est pas ici pour vous donner quelques conseils, nous la retrouvons dans ses cours de yoga qu'elle dispense pour apporter du bien être à ses élèves.
Articles
Articles similaires
AnimauxChiens

Pourquoi faire dresser son chien ?

3 min. de lecture
Votre fidèle compagnon est un peu comme un enfant. Il a besoin d’être correctement éduqué, afin d’avoir un comportement normal dans sa…
AnimauxChiens

Les meilleurs conseils pour jouer avec votre chiot

1 min. de lecture
Les chiots, par nature, adorent jouer. En fait, certains propriétaires sous-estimeront à quel point un jeune chien peut être vivant et désireux….
AnimauxChats

Choisir un chaton ou un chat adulte ?

1 min. de lecture
Le chaton Il déborde d’énergie et est amusant à regarder évolué ! Avec son minois adorable, on craque forcément pour lui mais…
Recevez nos derniers articles, tests et comparatifs

Pour ne rien manquer, recevez nos conseils et avis
directement dans votre boîte e-mail.